Redcore innove en matière de sécurité et de défense

Gaël Guillerm et Johann Gautier conçoivent des produits de neutralisation défensive. Ils s’appuient sur des compétences locales.

Gaël Guillerm, 51 ans, a passé une partie de sa carrière professionnelle dans la gendarmerie. Une fois l’uniforme remisé, il a exercé différentes activités dans le privé. « J’avais en mémoire ces faits divers où des personnes ont été gravement blessées du fait de l’utilisation des armes de défense, de type « Flash-ball », explique-t-il. En 2012, j’ai pensé à monter mon entreprise pour créer un projectile innovant, pour les armes à létalité réduite. »

Gaël Guillerm prend alors son bâton de pèlerin. Toque aux portes. Dont celle de l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Bretagne-Sud, à Lorient. L’ancien gendarme y rencontre d’abord Florent De Lamotte, enseignant. Puis un élève ingénieur en mécatronique, Johann Gautier.

Son stage de fin d’études, en 2013, le jeune homme le consacre au projet de Gaël Guillerm. En juillet 2014, tous deux créent leur entreprise : Redcore SAS.  elle a emménagera au 1er mars 2015 au pôle d’activités Technellys, à Lanester.

« Un pôle recherche et développement »

« Notre volonté est de créer un pôle important en recherche et développement, note Gaël Guillerm. Localement, nous avons des ressources, des têtes pensantes. Notre produit, breveté, s’appelle « Flem ». C’est du breton, cela signifie « dard », « aiguille ». C’est une munition destinée aux armes de défense, utilisées pour la neutralisation que nous appelons protective ».

Redcore cible le marché des forces de l’ordre (police, gendarmerie) et de l’armée. Mais aussi celui des particuliers, via les réseaux d’armureries.

Source – Ouest France Entreprise – édition du 09/02/2015.

Photographie –  Gael GUILLERM et Johann GAUTIER.

Nos locaux disponibles